195eme concert (PAUL DI'ANNO - BONESHAKER) 2010

 

Quand j'ai appris que ce groupe devait passer à 1h30 de chez moi, je n'y croyais pas. J'ai eu la nouvelle plus d'un mois avant la date. S'agissant de la même salle, j'en ai profité lors de mon passage pour SOZIEDAD ALKOHOLIKA pour demander quand, seront disponibles les billets, afin d'être sur de rentrer....lol.

Une fois la confirmation faite et les places bien au chaud, dans un tiroir de mon bureau, il me fallait attendre le jour J. Et je peux vous assurer que cette attente m'a vraiment paru longue.



                                            


 


C'est pourtant pas un groupe qui a vraiment décollé dans sa carrière, mais pour moi, c'est un maillon d'une chaine que je me devais de ne pas louper. Sans doute que certain me diront que la chaine n'a pas eu besoin de ce maillon pour résister. Moi j'estime qu'il fait partie de la chaine. J'ai écouté ce maillon, j'ai apprécié ce maillon, je serai donc au premier rang pour m'éclater sur la prestation de ce maillon.

 

Nous arrivons à la salle de l'Ampli à Billère, pas loin de Pau (64). Pour un 29 avril, la température dehors atteint les 19°. C'est donc en tee shirt, que l'a plupart des personnes présentes, attendent l'ouverture des portes, prévues à 20h45. Il y a déjà beaucoup de monde, beaucoup de tête que je vois rarement en concert. La moyenne d'âge est plus proche de la quarantaine. Normal le maillon en question les a largement dépassé. Sur le trajet je me suis ré-écouté les deux premiers albums de IRON MAIDEN, Pourquoi ce choix ? simplement parce que le maillon en question n'est autre que PAUL DI'ANNO.


 

myspace PAUL DI'ANNO

 

myspace BONESHAKER

 

 

 

 

 

L'ouverture des portes se fera un peu plus tard que prévue, mais ça nous laisse quand même le temps de prendre place dans la fosse sans précipitation. Et plus les gens rentre et plus il y a une chaleur qui s'installe dans la salle.

 

 

 

Photobucket

BONESHAKER « Start the race » 2009

 

 

 

La première partie est assurée par un groupe local, BONESHAKER. C'est du très bon rock n'roll bien pêchu. Je les avais déjà vu plusieurs fois, dont une, en première partie de GRAVE DIGGER, je n'étais donc pas surpris par leur prestation. Il y a un peu de retard sur les horaires prévus. Peu importe, BONESHAKER est là pour nous mettre le feu pendant 45 minutes. Et on commence avec "You're wrong", d'entrée on comprend que le groupe n'ait pas là pour nous jouer des berceuses, c'est très rock n'roll, et le public à l'air d'apprécier. On continue avec "Naked lady", l'excellent "Fireball", là, La Huche, bassiste du groupe, nous présente le nouveau chanteur Pierre, il s'agit pour ce dernier de son premier concert, donc je suppose que le stress doit être bien présent dans ses veines. En tout cas il l'a bien géré, car à aucun moment je n'ai décelé une baisse dans le timbre de sa voix. Je pense que le groupe a su trouver "la perle rare", comme La Huche le dit lui même.

Pierre m'a vraiment impressionné, j'ai beaucoup apprécié son chant qui se marie très bien avec leurs compositions.

 


                         

 


                         


 

                         

 

Allez, on en remet une couche, avec "Don't turn around", "Not sell my life", "Can't play the blues", "Ride me in hell", "The bitch just kicked me out" une reprise de NASHVILLE PUSSY, tirée de l'album "Say something nasty". Et on finira ce set avec "Loaded gun", "Start the race" et une deuxième reprise, mais cette fois çi de ROSE TATTOO, avec "Nice boys", un classique du groupe, sorti sur le premier album "Rose tattoo" en 1978. Une excellente première partie pour cette soirée, avec un groupe en grande forme et un super chanteur.

 

Pendant que les "roadies" s'activent à changer le matériel, j'en profite pour aller me désaltérer, il y a une chaleur étouffante qui s'est brutalement imposée dans la salle.

 

 

 

Photobucket

PAUL DI'ANNO « The living dead » 2006

 

 

 

Après cette petite pause, je rejoins le premier rang, légèrement sur le coté gauche. Et là, l'attente me paraitra longue. D'ailleurs elle le sera, Paul se fait attendre. Quand soudain! On aperçoit le roadie avec sa petite lampe, dirigeant son faisceau vers la sono, on comprend que ça va commencer.

Et effectivement le groupe entre en scène sur une musique classique que je connais mais dont j'ignore le titre. Et c'est sur "Ides of march" que le groupe entame sa set list et là je me vois sortir Paul de l'ombre. Je savais qu'il avait beaucoup changé, mais j'ai quand même été surpris. J'ai vu arriver un homme de forte corpulence, trainant la jambe, un peu comme un zombie dans un film de George Romero. J'ai cru comprendre qu'il devait subir une intervention chirurgicale, mais sincèrement j'ai vraiment eu mal pour lui quand je l'ai vu pendant tout le set se trainer la jambe, boitant, ou s'appuyant sur une épaule pour s'aider à avancer. Par contre je suis resté sur le cul quand j'ai entendu sa voix, en quelques secondes j'ai été téléporté en 1980. J'ai trouvé qu'elle n'avait pas vraiment changé, je trouve même qu'elle a beaucoup évolué. Par contre le tempo du premier morceau est vraiment lent, j'ai même cru que c'était volontaire, mais en voyant Paul faire signe aux musiciens d'accélérer, je comprends que le groupe a besoin de se roder, après 13 jours de repos, sans doute mérité. C'est en effet la première date Française ce soir.


 

                         


 

                         


 

                         


 

                         


S'enchaine sans temps mort "Wratchild". Je suis vraiment heureux de pouvoir voir ces morceaux chanter par Paul, je sais que, côté musicien, c'est pas IRON MAIDEN, mais la voix de Paul reste pour moi, inoubliable. Et puis les musiciens, qui, en fait, sont ceux du groupe THE STARS, groupe Français, et qui accompagne Paul sur quelques dates, ont su faire revivre les vieux morceaux. Par contre je trouve que l'ambiance dans la salle est plutôt timide.

Après quelques remerciements au public, la setlist reprend sur "Prowler", puis un premier titre de son groupe KILLERS avec "Marshall lockjaw" suivit de "Murders in the rue morgue". Là il se rend compte que le public n'est pas vraiment réceptif des qu'il chante un titre hors discographie de IRON MAIDEN. Je m'étais fait la même remarque, le public est mou. Paul doit à chaque fois relancer la fosse pour que ça bouge, mais ça ne dure jamais longtemps. J'ai l'impression que les gens se sont déplacés juste pour voir et entendre Paul chanter du IRON MAIDEN, le reste à l'air de leur passer au dessus des têtes et c'est dommage parce que les autres morceaux joués sont vraiment très bien, et son chant reste excellent. On continue avec "The beast arises" puis "Children of madness", un titre tiré de son autre groupe BATTLEZONE. Les interventions de Paul sont nombreuses et assez comiques, pour exemple il nous fait comprendre qu'il fait très chaud (ce qui est vrai, il transpire à grosses gouttes. Même nous, remarque....lol.) et qu'il a rien à boire, alors il nous tire une langue en cherchant, sur la scène, quelque chose à boire. Il prend beaucoup de plaisir à communiquer avec le public, même si celui ci ne réagit pas vraiment, à part le premier rang, et encore. Je vois bien qu'il est déçu de ce public mou, mais il restera très pro et continuera à blaguer. "Remember tomorrow" sera le suivant puis "Impaler", "Faith healer", "A song for you" toujours tirés de son groupe KILLERS. Et on finira avec "Killers", "Phantom of the opera" et "Runing free". Puis, toujours sur un ton comique, il nous fait part de son incompréhension face à la fosse qui reste les bras croisés sur du KILLERS et qui se réveille sur du IRON MAIDEN, allant même jusqu'à nous mimer les attitudes...lol.. ensuite il nous fera comprendre qu'il a besoin d'aller se fumer une cigarette et il se retirera de la scène, avec difficulté, laissant le groupe jouer "Transylvania".


Un public qui ose à peine crier "Paul!!!!....Paul!!!!...", à peine une poignée de bras se lève pour le rappel. Et pourtant ce public est présent, puisqu'on compte environ 350 personnes. J'ai cru qu'il n'y en aurait pas, mais le groupe reviendra quand même finir avec "Blitzkrieg bop" une reprise des RAMONES et le final avec "Iron maiden". Aucun morceau de son groupe PAUL DI'ANNO ne sera joué ce soir, à croire qu'il préfère l'époque de KILLERS.

 

Pour ce qui est des groupes, j'ai vraiment apprécié, mais avec une ambiance beaucoup plus vivante ça aurait été, sans aucun doute, mieux. Je suis vraiment heureux d'avoir vu PAUL DI'ANNO en live, pour moi, qui suis un fan de IRON MAIDEN depuis très longtemps, ça restera un grand moment que je ne suis pas prés d'oublier. Ce "mec" à l'air vraiment sympa, super cool, très proche de son public, Même si par moment il laisse croire le contraire avec des gestes ou des paroles du style "fuck".

Pour moi, il mérite largement son surnom "The beast".



02/05/2010
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 20 autres membres