197eme concert (TNT - BONESHAKER - STICKY BOYS) 2010

 

 

Nous sommes le vendredi 14 mai. Il est 20 heure. Heure pour les trois quart des français, de s'enfoncer dans leur canapé et de zapper sur le bouquet de chaines, pauvres, de la télévision française.

En ce qui me concerne, c'est plutôt l'heure d'enfiler ma panoplie de cuir, d'enfourcher ma Harley et de sillonner les routes du sud ouest...non....non....non.. c'est de l'imagination....lol.

 

Il est l'heure pour moi de prendre la voiture en direction de Artiguelouve, pour la 3eme édition du Fox Rider 64. C'est une manifestation de trois jours, qui donne rendez-vous, aux passionnés de motos. Si je me rends là bas, c'est pas pour les motos, je ne suis pas assez fan, j'aime bien les regarder, mais vite fait. Non, si je fais cette heure de route c'est pour le concert de ce soir, qui rassemble, TNTBONESHAKERSTICKY BOYS. Trois groupes de hard rock n'roll.

 


 

 

                     

 

 

 

 

 

 

 

Nous arrivons sur les lieux un peu avant l'heure de début, du premier groupe. Il n'y a pas grand monde pour le moment, quelques tentes sont plantées dans le terrain, touchant la salle des fêtes et il y a quelques stands de fringues et quelques motos d'exposées.

Nous décidons de faire un aller retour au milieu de tout ça, pour la curiosité. Et là je tombe sur JB et Tom des STICKY BOYS. Les connaissant un peu, nous discutons et ils m'annoncent qu'il y a un petit décalage des horaires et qu'ils vont commencer à jouer à 21h30. Je les laisse donc repartir se préparer et nous nous dirigeons vers la salle de fêtes. L'intérieur est assez sympa. Au milieu la sono, le bar à droite et le stand des groupes, sur la gauche.


 

 

 

STICKY BOYS « This is rock n roll » ….

 

 

Le temps de me boire une bière et de prendre place au tout premier rang, STICKY BOYS, entrera en scène sur une intro. Et c'est sur « Rock n'roll nation » que le set commencera, morceau qui sera joué en partie, sans guitare, alex ayant eu un problème au niveau du son, mais vite rétablit, suivit de « Miss saturday night », « Fat boy charlie », et chacun leur tour, Alex, le chanteur guitariste, Tom le batteur et JB le bassiste animeront la salle, qui n'atteint pas vraiment la centaine.

J'ai connu les STICKY BOYS, l'année dernière à Paris, groupe que j'ai vu en concert, en novembre, au Klub. Et je ne le regrette pas, un groupe très énergique. Aujourd'hui encore, ils vont me conforter dans l'avis positif que j'avais d'eux et nous en mettre plein les oreilles avec leur rock n' roll très pêchu. Ces « mecs », qui ne se prennent pas la tête, bougent énormément sur scène, même Tom, prendra le temps de venir nous dire quelques mots au micro, afin de se dégourdir un peu 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

On continue la setlist avec « The way », « Girls in the city », « Night rocker ». En fait, ce sera le nouvel album entier, qui n'est pas encore sorti et qui cherche une maison de disque, que le groupe nous jouera ce soir. Que des compositions personnelles. Dommage qu'il ne soit pas encore en vente, mais ça ne serait tarder. Niveau ambiance, dans la salle, c'est correct, dirons nous, là encore, on trouve un public plutôt timide et qui n'ose pas s'approcher de la scène, restant à 5-6 mètres des planches. Remarque ça me fait plus de place pour headbanguer...lol.. avec « Big thrill », « Bang that head », et cette première partie se terminera avec « Great big dynamite » et « The world ».


J'ai encore passé un très bon moment avec STICKY BOYS. Un groupe très vivant sur scène et qui arrive à nous entrainer dans leur folie. Par contre, dommage que le chant du bassiste était inexistant. Son micro, apparemment, fonctionnait très mal sur les derniers morceaux, mais ça n'a, en rien, entaché leur set. 

 


 

Il faudra peu de temps entre les deux groupes. Juste assez pour aller me désaltérer et faire un petit tour dehors, histoire de se rafraichir un peu.

 


 

 

BONESHAKER « Start the race » 2010

 

 

 

La fosse, si je peux appeler ça comme ça, s'est remplie sur deux trois rangées de plus, il y a un peu plus de monde. Je pense que c'est les mêmes personnes que pour STICKY BOYS, mais un peu moins éparpillées.

Aller, c'est parti avec BONESHAKER et le premier morceau « You're wrong », suivit de « Naked lady », « Fire ball ». Pierre, le chanteur, m'impressionne encore. Je me répète, mais il a une superbe voix, et je l'ai trouvé encore plus à l'aise sur scène, ce soir. Le génial « Don't turned around » me mettra des frissons dans le dos. La Huche nous annoncera une nouvelle surprise, avec l'arrivée d'un nouveau batteur au sein du groupe, dont le nom m'échappe. C'est pas bien grave, toujours est-il qu'il se donnera à fond sur les titres qui s'enchainent avec « Not sell my life », « Can't play the blues » un très bon morceau, comme son nom l'indique, très blues. Suivront « Ride me in hell », « The bitch just kicked me out » la reprise de NASHVILLE PUSSY, où le trio des STICKY BOYS viendra headbanguer, au premier rang, à mes cotés.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Et on finira ces grosses quarante minutes avec « Loaded gun », « Start the race » et le monumental « Nice boys », reprise de ROSE TATOO, que Tom, Alex et JB ne manqueront pas de chanter, en prenant place sur scène, avec BONESHAKER.

Avec ce nouveau line up, on sent le groupe, bien en place. La setlist est identique à celle du concert avec PAUL DI'ANNO, mais qui reste toujours un réel plaisir à entendre.

 

 

 

 

Et c'est sur TNT que la soirée va se terminer. C'est un groupe de Bordeaux, mais pas n'importe quel groupe, puisque ce dernier est un cover à AC/DC. Il n'a, à ma connaissance, aucun album, mais pendant 1 petite heure, ils vont mettre le feu dans le public avec pour commencer « Sin city », « Hell ain't a bad place to be », « Back in black », Si l'on excepte le petit trou de mémoire de Pat, le batteur, ça commence très fort, le groupe reprend à merveille ces standards. Et même si le public s'est de nouveau éparpillé, l'ambiance sera chaude, surtout avec la présence de notre trio des STICKY BOYS, et que je prends plaisir à rejoindre sur certains titres.

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La setlist nous laissera très peu de répit. « Problem child », « TNT ». Petit intrus avec « Rock n' roll » de LED ZEPPELIN, énorme. Et on repart avec « The jack », « If you want blood », « Whole lotta rosie », « High voltage », « Let there be rock ».... Et cette soirée se terminera avec « Highway to hell ». Un grand moment passé sur des reprises qu'on ne se lasse pas d'entendre.



15/05/2010
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 20 autres membres