202eme concert (KORITNI - GENERAL STORE - ELDORADO) - Bordeaux - 2010

 

 

Pour cette rentrée, on peut commencer en douceur, avec du rock blues. Ca tombe bien, c'est dans cet esprit que le concert de ce soir, nous entraine, avec 3 groupes: KORITNIGENERAL STORE - ELDORADO.


 

 

                                  


 

Il est 19h00 quand je quitte mon chez moi. Direction le Théatre Barbey à Bordeaux. Là encore, il y a polémique. Sur le billet et l'affiche du concert, l'horaire indiqué est 20h00, alors que sur le site officiel de la salle, il est de 21h00. Je tente ce dernier. Après tout, tous les concerts du site sont précédés de: 21h00.


 

 

 

 

 

Après plusieurs passages aux environs de la salle, je réussis à me trouver une place dans un parking, à quelques pas du Théatre Barbey. Il est 20h30 passé. Je me dirige vers la salle. A première vue, elle est déjà ouverte, vu le peu de monde que j'aperçois de loin. Arrivé au pas de la porte, le colosse qui sert de sécurité me laisse rentrer sans aucune fouille. Bizarre!!! c'est assez poussé normalement...En plus j'ai bataillé pour camoufler mon appareil photo. Habituellement il est pas facile de les rentrer....enfin bref. Je suis dedans. Et là!!! Surprise. La scène est face à moi. C'est la première fois, depuis que je fais des concerts dans cette salle, qu'elle est installée, là où habituellement, il y a les stands de tee shirts et autres.

En plus, elle est vraiment toute petite, mais je reconnais que vu le peu de personne, ouvrir la grande n'aurait pas été vraiment judicieux.

 

Je me poste au premier rang, légèrement sur la droite. La petite centaine de personne présente reste plutôt à l'écart pour le moment. Je n'ai pas longtemps à attendre. Le premier groupe ELDORADO commence à se préparer. Même avec un seul guitariste, la place est vraiment restreinte.

ELDORADO nous vient donc du sud de l'Europe, plus précisément de Madrid en Espagne.

 


 

ELDORADO: Golden 2010

 

Le groupe a deux albums à son actif. C'est sur le morceau « Tarot TV » qu'il commence, suivit de « Free (A chain reaction) », deux titres extraits du dernier album « Golden » sorti en début de cette année. Arrive les premières notes d'un morceau qui ne m'est pas inconnu. Il m'a quand même fallu un petit laps de temps, pour reconnaître, de quel groupe, je connaissais ce titre. C'est bien de MÖTLEY CRÜE, sur l'album « Shout at the devil ». Le titre en question est « Helter skelter » qui, en fait, est une composition de THE BEATLES.

Le look de ELDORADO est plutôt axé année 70. Chemises, jaquettes, lunettes noires, boots, mais pas les « pat'd'eph »....lol... D'ailleurs on le ressent dans les titres. La ressemblance avec LED ZEPPELIN est très proche, avec le coté psychédélique en moins. Sur d'autres titres on sens l'empreinte de DEEP PURPLE.

Le groupe enchaine avec « Falling, falling », « Atlantico » un très bon morceau très mélodique et gorgé de solos de guitare, « The yakarta club », « The rocket song », « The house of the 7 smokestaks ». Et ELDORADO finira sa prestation avec une deuxième reprise « I don't need no doctor », que je connaissais de WASP, mais qui, en fait, est un morceau de HUMBLE PIE, un groupe des années 70.

Voilà une quarantaine de minutes, agréablement passée, avec ELDORADO, qui nous a fait découvrir son dernier album (tous les titres joués ce soir, en sont extraits), avec des titres qui sentent bons la fleur au fusil. Des titres qui respirent bon les mélodies. Des titres où les solos de guitare coulent à flot. Un pur moment.

 


 

 


 

 

L'attente entre les groupes sera vraiment de courte durée. En effet, la batterie de KORITNI restera en place pour tous les groupes. Et ce ne sont pas les autres musiciens qui prennent du temps pour accorder leurs instruments.


 

 

GENERAL STORE: Vision of diversity 2008

 

C'est donc à GENERAL STORE de prendre place. On reste dans le rock, mais les compositions rappellent plutôt Z Z TOP, LYNYRD SKYNYRD,... Du rock sudiste quoi!!

On le ressent dans le tempo, qui est, un ton, bien plus en dessous de ELDORADO.

GENERAL STORE nous arrive depuis l'autre coté de la rue, puisqu'ils sont de Bordeaux. Je les avais déjà vu, en 1995, avec KILLERS, ça remonte...lol... Et je pensais que le groupe n'existait plus. A cette époque, il faisait pratiquement que des reprises de MOLLY HATCHET, LYNYRD SKYNYRD et bien d'autres encore.. La scène ne leur est donc pas inconnue.

Et c'est sur « Celebrate », que le groupe entame sa setlist. Ils sont quatre musiciens, dont un, derrière l'orgue, mais pas n'importe quel orgue. Il sagit d'un Hammond. Un orgue tout en bois, et qui laisse échapper des notes très bluesy. Il est assez imposant sur scène, ce qui oblige le bassiste à surveiller son manche, au risque de donner un coup au pianiste..lol.

Malgré ses nombreuses années d'existences, le groupe n'a composé qu'un seul album officiel, « Vision of diversity » sorti en 2008. Ils ont également une démo, « A Box Full Of Rusty Blues » qui date de 2002, avec dedans, que des reprises, mais cette dernière n'a jamais vraiment vu le jour. Disons que seuls les proches du groupe la possèdent...lol..

L'enchainement se fait sur « Who kills the king », « Sleep in bed », « Children in box », Will, le chanteur guitariste nous informe que le prochain titre va nous transporter en Californie, d'où son titre « California ». En ce qui me concerne, j'ai plutôt était transporté dans un sommeil profond. Je n'ai pas du tout aimé ce morceau qui était trop lent et trop mou. J'aime bien, à petite dose, le rock blues, mais faut quand même que ça bouge un peu, sinon, je m'ennuie. Mais heureusement que le morceau suivant, « Trail of tears », apparemment un titre qui se trouvera sur le prochain album, a redonné vie à mon corps.

 

Et de là où j'étais situé, je vois l'organisateur qui essaie de communiquer, avec le frontman du groupe, en faisant de grands gestes avec ses mains, pour leur demander de terminer leur show, mais le groupe, n'y prête pas vraiment attention et attaque, sans prendre le temps de respirer, le prochain titre « Somewhere in the ... ». Puis s'arrêtera la.


Dans l'ensemble c'est un très bon groupe, même si je n'ai pas aimé tous les titres. Mais par contre, chacun d'eux, est rempli de solos, ce qui me motive à rester et à écouter GENERAL STORE jusqu'au bout.

 

 

 

 

 

 

Comme pour les deux autres groupes, l'attente ne sera pas énorme. On voit déjà le groupe s'échauffer sur le coté de la scène, pendant que les roadies installent le matériel.

 

 

 

 

KORITNI « Game of fools ». 2009

 

C'est sur une intro des plus originales que KORITNI va monter sur scène. Une intro qui va faire rentrer rapidement les personnes parties fumer dans le local prévu à cet effet. Une intro qui, pour la plupart des présents, est signe de bonne humeur, de rigolade. Cette intro est tout simplement le générique de la série la plus regardée dans le monde. Le « Muppet show »...lol. Et le groupe enchaine sans temps mort avec « Game of fools » puis « By my side ». deux titres du dernier album « Game of fools » qui date quand même de 2009. Petite intervention de Lex le chanteur, d'abord en Français (enfin, quelques mots) puis en anglais, mais le public ne réagira pas vraiment comme l'aurait, sans doute, souhaité Lex. Du coup, il reprend donc sa setlist avec « Heaven again », « Highway dream », « Keep me breathing ».

KORITNI nous arrive d'Australie. Il est composé de cinq musiciens. Et là, la différence au niveau des compositions se ressent. Deux guitares, ça apporte une autre dimension aux titres. Comparé aux précédent groupes, le style est plutôt rock, mais un rock bien « burné ». Certains passages ne sont pas sans rappeler un autre groupe du même pays. Je parle bien sur de AIRBOURNE.

On continue avec « 155 », « Roll the dice », « Mess with love ». Et pendant le show, les deux guitaristes prendront le temps, chacun sur un morceau différent, de descendre de la scène pour faire le tour de la fosse tout en jouant. D'ailleurs le groupe inclura dans un titre, le morceau « let there be rock » de AC/DC ou Luke à la guitare nous entrainera dans un solo très endiablé et toujours en dehors de la scène.

La setlist est longue, mais les morceaux sont courts. « Stab in the back », « V8 fantasy », « Red light joint », « Tornado dreaming II », « Sick again »...suivront. Le groupe paraît en grande forme. Malgré le peu de place sur scène, il n'arrête pas de bouger. Mais toujours avec un respect envers l'autre. A chaque solo Lex s'éclipse sur le coté, laissant les 2 guitaristes aux premières loges, nous ensorceler sur chaque note jouée. Un vrai régal.

C'est sur « Kitten's got claws » une reprise de WHITESNAKE que le groupe continue la soirée, et pour finir avec « Under the overpass ».

Le dernier album « Game of fools » sera pratiquement joué en entier ce soir. « Lady luck », le précédent, ne sera pas oublié pour autant.

 

Après une petite acclamation du public, vraiment timide. Le groupe reviendra avec « The devil's daughter » un autre titre du dernier album et un final avec « Girls got rhythm » de AC/DC, où Will le guitariste de GENERAL STORE prendra la place de Eddy Santacreu, notre "petit" guitariste français du groupe KORITNI.

 

Un hommage à Dio sera rendu en outro, avec le titre « Love it all » de Roger Glover bassiste de DEEP PURPLE et où on retrouve, bien sur, l'innoubliable Ronnie James Dio, au chant.

 

 

 

 

Un groupe que je vois pour la deuxième fois. Pas vraiment de grand changement, si ce n'est la prestation du groupe, que j'ai trouvé très conviviale.



19/09/2010
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 20 autres membres