203eme concert (BONESHAKER - KAIRN - THE DAWN - CIRRHOSE ATACK) - Isturitz - 2010

 

 

 

 

 

C'est aujourd'hui, samedi 25 septembre, que l'association « Riff » (association du pays basque) reprend du service, avec, en prévision, quatre à cinq concerts.

 

Ce soir à l'affiche, quatre groupes sont prévus. BONESHAKER, KAIRN, THE DAWN, CIRRHOSE ATACK.

 

J'arrive dans ce petit village du pays basque au doux nom de Isturitz. C'est dans la salle des fêtes, loué par la mairie, que le concert se tiendra, comme la précédente saison. Quelques changements ont été apportés. Des retours pour le groupe ont été ajoutés. La prochaine fois ce seront des jeux de lumières. Petit à petit « Riff » s'équipe, permettant aux groupes, un « confort » non négligeable. Ce qui a changé encore, ce sont les boissons non alcoolisées, elles sont au même tarif que les bières, soit 1€. C'est pas ce que l'on pourrait dire « excessif », non, loin de là. Et tous ces petits « trucs » font que cela devient de plus en plus conviviale.

 

Il est 21h passé quand je pénètre dans la salle. Il n'y a pas vraiment foule, mais je ne m'attendais pas, non plus, à ce qu'elle soit pleine à craquer. Le premier groupe CIRRHOSE ATACK est déjà en place, avec les instruments prêt à éjecter leurs rages.

CIRRHOSE ATACK nous arrive de Tarbes. Ce groupe de punk hardcore, sillonne les routes, de salle en salle, de bar en bar, depuis 2004.

Le groupe n'a, si je ne me trompe pas, aucun album. Le guitariste jean christ fait également parti du groupe punk DEAD SPIKE. Pendant une petite heure, le groupe va donc nous faire partager ses compos, simples, courtes mais efficaces et assez engagées comme on peut le deviner dans les titres tels que « The last », « fonce », « Hystérie », « Homme de loi », « Peine de mort »,... Le son n'est pas vraiment au top ce soir. Les deux guitares, au son saturé, donnent l'impression d'en faire qu'une. C'est dommage. Pareil pour le chant, qui est beaucoup trop fort, et il est difficile de comprendre la moindre phrase. Pour ce qui est des compos, elles se ressemblent plus ou moins. Dans l'ensemble, ça reste une bonne petite première partie.

 

 

Après ce petit moment punk, il est temps d'aller se désaltérer. Le changement de matos ne prendra pas beaucoup de temps.

 

 

 

 

C'est maintenant au tour de THE DAWN d'attaquer son show. Ce groupe est originaire du sud ouest, ne pas confondre avec le groupe du même nom, qui lui, vient de Marseille. Comme le précédent groupe, il n'y a, à ma connaissance, aucun album.

Là par contre, on descend d'un cran, au niveau tempo, je pourrais même dire de plusieurs. C'est pas vraiment le genre que j'affectionne le plus. Les compos me rappellent fortement NIRVANA. Et pendant une heure, le groupe va m'endormir avec des morceaux trop découpés, à mon goût. Certains riffs sortent du lot, mais des qu'on rentre dans les solos et les passages lent, ça passe plus. L'ensemble est accompagné d'un chant, tantôt criard, tantôt clair, mais qui n'arrive jamais à me convaincre. Il manque à ce groupe, une pêche. Autant je peux comprendre que le groupe veuille paraître carré, mais là c'est trop. Tout ça reste mon avis personnel, bien sur.

C'est pas leur premier concert et pourtant le groupe manque de vitamines sur scène, Chacun joue de son côté, sans se soucier de l'autre, ce qui n'arrange pas l'ambiance dans la salle, qui n'était déjà pas excellente au premier morceau. J'en suis rendu à me dire « j'espère que c'est le dernier morceau. » Et même le dernier morceau « Roots », qui pourtant, est une reprise de SEPULTURA, ne me sortira pas de ma somnolence.

 

 

 

Après cette heure, plutôt ennuyante, j'avais besoin de sortir de mon hypnose. Et c'est avec une boisson que j'y remédie. Et pendant que je sirote mon breuvage, l'un des organisateurs, nous présente la nouvelle saison de concerts, avec la prochaine date qui se fera le 30 octobre. Je n'ai pas en mémoire les noms cités pour ce prochain concert, mais d'ici là, l'eau aura coulé sous les ponts et il y aura peut être des changements. Puis il nous annonce que le prochain groupe à monter sur scène sera BONESHAKER. Le planning à donc changé, puisque KAIRN, jouera, en fin de compte, en dernier.

 

 

 

 

Et pendant que BONESHAKER fait ses balances. Je me vois rentrer dans la salle, une bonne vingtaine de personne, d'un âge assez avancé, comparé à celle des personnes déjà présentent...lol... Au début je pensais qu'il s'agissait des fans du groupe...lol... Mais après renseignement, c'était tout simplement le maire et ses conseillers qui, après avoir fini leur réunion, sont venus voir l'ambiance qui suintait le long des murs de la salle des fêtes, et c'est jusqu'à la moitié du set de BONESHAKER que les conseillers resteront.

 

 

 

 

BONESHAKER "Start the race" 2010

 

Trois fois que je vois BONESHAKER, cette année, donc je sais que le groupe est bien rodé pour la scène. Mais là, j'ai l'impression que la motivation n'est pas vraiment au rendez-vous. Est ce le fait de devoir jouer devant une trentaine de chevelus? dont certain sont pas loin du coma éthylique...lol.. Je sais pas. Mais mon impression s'estompera au fur et à mesure que l'on avance dans le set. Et le groupe qui me paraissait tendu au début, se lâchera assez rapidement.

Ou peut-être, c'était la présence des conseillers qui rendait cette atmosphère tendue....lol... Je ne crois pas non plus. D'ailleurs je ne pense pas que le groupe était au courant de leur présence.

 

Beaucoup de petits incidents, sans conséquences, se sont produits, comme le batteur qui a eu des problèmes au niveau des retours, beaucoup trop fort apparemment, ce qui le mettra en rogne. Ou Pierre, le chanteur, qui a eu assez de mal à se séparer d'un « gars » bien éméché et qui tenait absolument à chanter avec lui...lol... ou, sur le dernier morceau, ce gobelet, bien rempli de bière, venu de nul part (on va dire ça comme ça...lol) et qui atterrira, encore une fois, sur la tête de Pierre.

Mais malgré ces petits soucis, le groupe restera très pro et pendant cette grosse heure, il n'y aura aucune surprise dans les titres joués, on retrouvera, entre autre, « You're wrong », « Wild flower », « Don't turn around », « Naked lady », …, « The bitch just kicked me out » de NASHVILLE PUSSY, et comme toujours on finira sur l'excellent « Nice boys » de ROSE TATOO.

 

Ce n'est pas leur meilleure prestation à laquelle j'assiste, loin de là, mais on peut le comprendre, au vu de l'ambiance enivrante qu'il y avait ce soir...lol.

 

 

 

 

On finira cette soirée avec KAIRN. Un groupe qui nous arrive de Bosdarros, un village proche de Pau, dans les Pyrénées Atlantique.

Je ne m'attarderai pas sur leur prestation qui a été lamentable. Même le groupe le reconnaît, et s'en est excusé. Je n'ai pas trop d'info sur ce groupe, je crois savoir qu'il n'a pas vraiment d'album. J'ai entendu des titres sur le net et j'avais vraiment accroché musicalement. Mais là, le chanteur n'est pas du tout apte à chanter. Je pense que le dernier verre était de trop. Remarque sur du death, on ne voit pas vraiment la différence. Qu'il chante bourré ou pas, je comprendrais rien...lol. Non, c'est plutôt sa prestation scénique que je n'ai pas trop apprécié. A nous faire des « fuck » toutes les minutes, à ne pas tenir debout et à agacer les autres musiciens par des gestes plutôt agressif. La soirée c'est quand même bien fini, mais j'ai cru comprendre que le reste du groupe a préféré arrêter les frais plus tôt que prévu, car ça devenait impossible pour eux de continuer comme ça. Et c'est dommage, car je reste persuadé que KAIRN a du potentiel sur scène. J'espère avoir l'occasion de les revoir, mais dans une autre ambiance.

 

La soirée se termine donc pour moi sur le coup des 2h du matin. Soirée agréable, malgré tous ces petits détails qui rendent l'ambiance plutôt amusante, mais qui agace quand même vite à la longue.



26/09/2010
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 20 autres membres